12 février 2018

Sandrine & Rémy

Wedding Party / Montauban

Février 2018. Saison 2017. Il était temps pour moi de vous partager cette seconde moitié d’une belle année à la fois toute à côté et déjà un peu loin… Viens, je vous y emmène !*Sandrine & Rémy, mes premiers de cette saison généreuse, inspirante et complète dingue. Mes premiers sont toujours importants. Ce premier mariage marque les premiers pas dans une nouvelle saison qui résume pas mal le travail de ces derniers mois et marque de nouvelles envies pour assumer encore son style photographique. Moi mon style photographique et mon style de mariage tout court je l’assume maintenant depuis plusieurs saisons. J’aime et ce n’est plus un secret pour personne, les mariages au grand air, à la chic à la campagne ou bohème à la ville, j’aime les mariés qui ont de la gueule et qui ne se prennent pas la tête, j’aime les personnalités qui s’affirment et les gens qui se font plaisir et j’aime j’aime encore et toujours plus, les matières, les dentelles fines, les noeud pap’ (ici par Le coq en pap’), les barbes, les moustaches et les jolies chaussures (par Repetto).Pour commencer cette nouvelle saison je ne pouvais pas être mieux servie que par mes deux amoureux. S&R c’est d’abord une rencontre, un genre d’entretien d’embauche sous pinte (qui me fait beaucoup rire maintenant après avoir été un peu perplexe je l’avoue) où on est un peu sérieux (first date oblige) mais où on a envie de se dire que ça ne le sera pas complètement. J’avais envie de lui dire à mon barbu, “mais laisse tomber avec tes questions, c’est moi qu’il vous faut”, je regardais ma blonde et je l’imaginais déjà dans sa robe fine (par Elsa Gary, voile par l’Atelier 2B) et son sourire discret (je n’ai pas été déçue). Plus ils me parlaient de leur mariage, plus je les voulais. J’ai peut-être su avant eux que nous ferions un très joli trio mais c’est à moi qu’ils ont confié tout ça, alors je ne leur en veux pas d’avoir fait grimper le suspens.Donc voilà, ils m’ont confiée leur mariage et nous étions en septembre. En janvier, le premier mercredi de l’année, certainement le mercredi le plus froid de l’année entière d’ailleurs (mais depuis il y a celui de 2018 et c’était kif kiff en fait), nous nous sommes retrouvés aux Carmes pour une première love session qui a brisé la glace. Il allait falloir attendre le 27 mai pour avoir le plaisir de vivre enfin LA journée de l’année, LA journée de leur vie. Comme mise en bouche et petite cerise avant l’heure, je suis allée retrouver mon barbu et son mini chez Tonsor (miam et remiam) quelques jours avant pour des premières images qui allaient marquer l’humeur que j’allais poser dans leur reportage.Puis samedi matin, rendez-vous donné en ce jour très soleil au manoir des Barrayrous, près de Montauban où j’ai pu retrouver d’un côté ma blonde calme et apaisée(ante) dans sa chambre et mon barbu, ses potes et leur mini pour des préparatifs un peu plus mec et bruyants. C’était rock et c’était immédiat. Il y avait des gueules c’est certain et je savais que j’allais aimer cette journée. Puis tout s’est enchainé, les premiers retards paniques, les jolis pas dans les champs, l’église et son curé presque pas sympa mais un peu quand même, les invités cools et leurs petits gosses mignons, le first look qui fait pleurer aussi la photographe, la jolie voiture (miam et re et remiam), Les jolies fleurs aussi (Par Camomille Flowers) puis les cocktails au grand air. Pendant leurs journées je me suis rendue compte que même après 10 ans et xxx mariages partagés, j’ai toujours autant de plaisir, toujours autant de surprises et eux ils m’en ont fait une superbe de surprises… Ils n’ont jamais voulu me dire où nous allions faire nos photos de couples et moi ça m’allait très bien, puis ils se sont fait ouvrir les portes de la partie en travaux et interdite au public, du manoir. Un très très beau cadeau qu’ils m’ont fait là. Voilà c’était un mariage qui avait donc une classe folle, avec des invités qui se sont laissés prendre, eux aussi et en toute décontraction, au jeu des photos de famille, avec du fun, des rires et des grandes gueules. Cette journée a filé à une vitesse folle et elle ne pouvait pas mieux ouvrir cette nouvelle saison. C’est avec un plaisir certain que je vous livre quelques extraits du mariage de ma blonde et de mon barbu que je ne remercierai jamais assez de m’avoir fait vivre tout ça à leurs côtés.

RECENT POSTS